The Legal 500 EMEA France 2019 : Hogan Lovells Paris progresse dans cinq catégories

Hogan Lovells annonce sa progression dans cinq catégories dans l'édition 2019 de The Legal 500 EMEA France.

Le cabinet améliore sa performance dans les catégories Administrative & public law, Employment, Insolvency, Industry focus: IT, telecoms and the internet, Industry focus: Energy et intègre trois nouveaux classements : Capital Markets: Equity, Environment et Industry focus: Industry focus: Luxury goods. Nos équipes maintiennent leur position en Tier 1 dans les catégories suivantes : Derivatives and structured finance,  Industry focus: Healthcare and life sciences, Intellectual property: trademarks, designs.

Ces classements sont la preuve du renforcement de la position de Hogan Lovells sur le marché français, notamment via l'approche par secteurs d'industrie. Alors que notre équipe Life Sciences conserve son classement en Tier 1, nos équipes Technologies, Médias et Télécommunications (Tier 1) et Energie (Tier 2) progressent d'un rang.

A titre individuel, nos avocats réalisent cette année une belle performance. Plusieurs de nos associés sont identifiés comme "Leading individuals": Cécile Derycke (Product liability litigation, Industry focus: Healthcare and life sciences), Sharon Lewis (Derivatives and structured finance), Sébastien Gros (Insurance), David Taylor (Industry focus: IT, telecoms and the internet, Intellectual property: Trademarks and designs) et Jane Seager (Intellectual property: Trademarks and designs). 

Alexander Premont (Aviation Finance, Shipping Finance), Katia Merlini (Derivatives and structured finance), Thomas Kendra (Dispute resolution: International arbitration), Eric Paroche (EU, competition and distribution), Romain de Ménonville (Insolvency), Julien Martinet (Banking litigation) et Stanislas Roux-Vaillard (Intellectual Property : Patents) sont identifiés en tant que "Next generation lawyers".

L'intégralité du classement de The Legal 500 EMEA France 2019 est disponible ici.


Partager Retour

Loading data